mardi 26 avril 2016, 11:00:05 (UTC+0200)

Évolution des fichiers image de machines virtuelles

Voici un nouveau billet sur le mode pense-bête consacré à la gestion des fichiers image de machines virtuelles au format qed.

J'ai l'habitude de fournir aux étudiants en début de projet des «images maître» ou masters de machines virtuelles pour que les manipulations démarrent plus vite et plus facilement. Lors de la dernière édition du projet sécurité de M2, j'ai remarqué que la gestion de ces images pose de grosses difficultés lors des échanges entre équipes et dans la mise au point des plans de reprise d'activité (PRA).

Le format de fichiers QED présente des caractéristiques très intéressantes pour l'échange de fichiers images de machines virtuelles. Ce type de fichier Qemu Enhanced Disk format fait partie de la famille Copy On Write qui permet d'effectuer des copies instantanées en cours de fonctionnement. De plus, ces fichiers n'occupent que l'espace effectivement alloué ce qui limite le volume de données à échanger lors d'une copie ou d'un transfert. Ce sont des Sparse files.

Voici une représentation qui illustre en 4 étapes comment préserver l'intégrité d'une image maître en lançant des instances de systèmes virtuels à partir d'images différentielles et comment créer une nouvelle image maître lorsque l'on souhaite conserver les modifications apportées à une image différentielle.

Évolution des fichiers images de machines virtuelles

Dans le schéma ci-dessus, les images différentielles 1 à 3 sont des fichiers d'instances «consommables» que l'on peut supprimer après usage tandis que l'image différentielle 'n' sert à produire une nouvelle image maître.

Voilà ! J'espère que ce pense-bête, disponible sous plusieurs formats (PNG et ODG), permettra de développer les scénarios d'utilisation des instances de machines virtuelles. Le guide Virtualisation système et enseignement fournit d'autres ressources sur les outils de virtualisation et leur utilisation avec le commutateur virtuel Open vSwitch.


Posté par Philippe Latu | permalien | dans : debian, système, virtualisation | Read it in english with Google
blog comments powered by Disqus